La transformation numérique et la stratégie des syndicats

L'avenir du travail, c'est maintenant! Les syndicats sont-ils préparés?

Numérisation, automatisation, nouvelles formes de travail, plateformes en ligne, algorithmes, mégadonnées, etc. sont les mots du moment, mais quelles seront les répercussions pratiques de ces tendances sur le monde du travail? Par ailleurs, les réponses politiques actuelles des gouvernements et des partenaires sociaux sont-elles en mesure de gérer ce paysage en mutation rapide?  

Le groupe des travailleurs du CESE organise une présentation de son étude récente intitulée «Overview of the national strategies on work 4.0: a coherent analysis of the role of the social partners» (Aperçu des stratégies nationales sur le travail 4.0: une analyse cohérente du rôle des partenaires sociaux).

L'étude qui a été réalisée par Anna Byhovskaya, conseillère politique à la Commission syndicale consultative auprès de l’OCDE, examine les effets de la transformation numérique sur l'avenir du travail en se penchant sur des concepts de base, notamment la transformation numérique, l'économie numérique et l'industrie 4.0. Selon l'étude, les questions de l'automatisation, de l’évolution des conditions de travail et des plateformes en ligne nécessitent une attention et des réponses politiques immédiates de la part des partenaires sociaux.

La seconde partie de l'étude porte principalement sur les actions des partenaires sociaux et des syndicats. Elle analyse le rôle du dialogue social et des représentants des travailleurs dans la définition du travail de l'avenir. Sur la base de sept études de cas nationales (Allemagne, Autriche, Italie, Espagne, Suède, Danemark et le Royaume-Uni), l'étude analyse dans quelle mesure les syndicats ont été associés aux stratégies nationales en matière de travail 4.0 et d'industrie 4.0, en examinant tant les activités bilatérales des partenaires sociaux que les actions syndicales unilatérales. Enfin, l'étude formule des recommandations sur les enseignements à tirer des discussions politiques actuelles ainsi que sur les enjeux du dialogue social à l'avenir.

La présentation de l'étude sera suivie par un débat de réflexion avec la participation de Gabriele Bischoff, présidente du groupe des travailleurs, Thiebaut Weber, secrétaire confédéral de la Confédération européenne des syndicats, Franca Salis Madinier, membre du groupe de travailleurs et rapporteur de l'avis du CESE sur le thème «Les concepts de l’UE en matière de gestion des transitions dans un monde du travail numérisé», et Lieve Verboven, directrice du Bureau de l'OIT pour l'Union européenne et les pays du Benelux. Un débat général avec les membres du groupe des travailleurs suivra.

La réunion se terminera par un verre d'amitié.