La société civile et la transition vers une Europe neutre en carbonne d'ici à 2050

This page is also available in

Quelques jours seulement avant la tenue en Pologne, en décembre dernier, du sommet de la COP 24 sur le climat, la Commission européenne a publié sa stratégie à long terme intitulée «Une planète propre pour tous», dans laquelle elle présente sa vision pour parvenir à une émission nulle de gaz à effet de serre à l’horizon 2050 au moyen d’une transition socialement équitable et économiquement viable. Le document de la Commission ne comporte aucune proposition d’action nouvelle, mais il donne une orientation à la politique climatique et énergétique de l’UE et esquisse ce qu’elle considère comme sa contribution à long terme pour atteindre les objectifs de température de l’accord de Paris, conformément aux objectifs de développement durable des Nations unies.

En attirant l’attention sur une perspective à long terme et en insistant sur la mutation multisectorielle, complexe et fondamentale que doivent réaliser les sociétés européennes nécessaire pour atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050, la stratégie ouvre un débat approfondi – qui concerne les décideurs européens et l’ensemble des citoyens – sur la manière dont l’Europe doit se préparer à l’horizon 2050 et à la présentation de sa stratégie à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques d’ici à 2020.

Le CESE – en tant qu’organe représentant la société civile organisée de l’Europe – prépare sa contribution à ce débat sous la forme d’un avis. L’avis, que préparent actuellement 24 membres du CESE réunis au sein d’un sous-comité, doit être soumis pour adoption en juin 2019.