You are here

Economie Circulaire : un an après, travailler ensemble pour préparer l'avenir

Une économie européenne plus durable passe par une réduction drastique de la consommation de ressources et de déchets produits. Loin d'être une préoccupation exclusivement environnementale, la transition vers une économie circulaire et plus efficace dans l'utilisation des ressources correspond à une véritable opportunité économique, porteuse de nouveaux marchés et de nouveaux emplois.

Fin 2015, la Commission européenne publiait son Plan d'Action pour l'Economie Circulaire, qui accompagnait une proposition de révision profonde de la législation en vigueur sur le traitement des déchets. Le Comité économique et social européen (CESE) soutient une mise en œuvre ambitieuse de ce Plan d'Action, qui prévoit notamment une consultation approfondie des parties prenantes et de la société civile, y compris des "partenaires sociaux lorsque les changements seront susceptibles d'avoir d'importantes incidences sociales". Dans des avis concernant l'économie circulaire de décembre 2014 et avril 2016, le CESE s'est prononcé en faveur de la création d'une Plateforme européenne des parties prenantes pour l'économie circulaire, dont l'objectif serait d'assurer une consultation de la société civile, de faciliter la coopération entre réseaux nationaux, régionaux ou sectoriels existants et d'aider à l'échange d'information, d'expertise et de bonnes pratiques.

Dans l'optique de faire un état des lieux sur la mise en œuvre du Plan d'Action, de dessiner les étapes futures et de discuter les objectifs et modalités d'une Plateforme européenne des parties prenantes pour l'économie circulaire, le CESE et la Commission européenne ont co-organisé une conférence qui s'est tenue à Bruxelles les 9 et 10 mars 2017.