Droits des travailleurs et convergence sociale: une Europe de valeurs communes

Réunion extraordinaire du groupe des travailleurs

This page is also available in

Programme:
 
Débat sur les réalisations de la présidence roumaine de l’UE avec des représentants du gouvernement roumain.
Convergence, droits sociaux, mobilité des travailleurs et situation après les dernières élections.

 

La réunion extraordinaire que le groupe des travailleurs organise à Bucarest dans le cadre de la présidence roumaine sera l’occasion de mener une première réflexion sur les résultats des récentes élections européennes.

Le premier jour, M. Oliver Röpke, président du groupe des travailleurs, accueillera les participants, puis Mme Vasilica-Viorica Dăncilă, Première ministre roumaine, sera invitée à prononcer un discours.

La première partie du débat, à laquelle M. Marius-Constantin Budăi, ministre du travail et de la justice sociale, devrait également participer, se concentrera sur les réalisations sociales de la présidence roumaine du Conseil de l’UE du point de vue de la mobilité des travailleurs, de l’emploi et de la convergence des droits sociaux. Les participants discuteront notamment des défis futurs à relever pour offrir des possibilités de développement durables et équitables à tous les travailleurs en Europe. Des interventions des personnalités suivantes sont prévues: M. Iacob Baciu, président du CES roumain et président de la Confédération des syndicats démocratiques de Roumanie (CSDR), M. Bogdan Iuliu Hossu, président de la Confédération nationale syndicale (Cartel Alfa), M. Dumitru Costin, président du Bloc national syndical (BNS), M. Sorin Leonard Bărăscu, président de la Confédération nationale des syndicats libres de Roumaine (CNSLR-Fratia), et M. Ion Popescu, président de la Confédération nationale des syndicats (MERIDIAN).

Le groupe des travailleurs se penchera ensuite sur les résultats des récentes élections européennes et leur signification possible pour l’avenir du projet européen. Depuis de nombreuses années, l’une des principales revendications du groupe des travailleurs du CESE concerne une Union européenne au service du plus grand nombre et pas uniquement de quelques-uns. Jusqu’à présent, l’UE n’a pas réussi à concrétiser cette ambition, ce qui a contribué à la désillusion éprouvée par les citoyens face à la détérioration de leurs conditions de vie. Ces échecs mettent gravement en péril la démocratie en incitant les citoyens à se tourner vers des forces extrémistes. Même si les partis eurosceptiques, nationalistes et d’extrême-droite n’ont pas réalisé la percée attendue lors des élections européennes, la nouvelle coalition du Parlement européen et les futurs dirigeants de l’UE ne sauraient se permettre de perdre plus de temps. L’UE a désespérément besoin d’un nouveau contrat social et d’un modèle économique durable fondé sur la justice sociale et l’action pour le climat afin d’exercer un effet positif sur les conditions de vie des citoyens. Le débat sera lancé par M. Luca Visentini, secrétaire général de la CES.

La deuxième partie de la réunion sera axée sur un certain nombre de questions générales qui font actuellement l’objet des travaux des sections du Comité économique et social européen; elles seront présentées par les membres du groupe des travailleurs qui sont présidents de section.