You are here

PDF export

Pourquoi nous avons besoin d’artistes pour sculpter l’Europe de demain

Alors que nous approchons des élections européennes et que le discours politique devient de plus en plus toxique, l’heure est venue de redorer le blason de l’Union européenne afin d’éviter qu’elle ne soit, une fois de plus, le bouc émissaire de l’incapacité des pays à faire face aux transformations du XXIe siècle.

L’Europe est un lieu de richesse et d’effervescence culturelle et artistique extraordinaires, et renferme un patrimoine culturel ainsi qu’une diversité linguistique et culturelle sans pareils. Pendant des siècles, des artistes, des commerçants, des universitaires et des ecclésiastiques ont échangé et collaboré au-delà des frontières en constante évolution des États-nations, créant ainsi un espace culturel européen. Comme l’a déclaré le célèbre metteur en scène d’opéra et de théâtre Giorgio Strehler en 1979, «l’Europe est une certaine idée de l’homme – avant d’être un système de gouvernement.»

Néanmoins, étonnamment, la culture a été jusqu’à présent la grande absente du discours politique dominant.

Nous savons que pour relever avec succès nombre des défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, parmi lesquels les changements environnementaux causés par l’homme, les tensions sociales, que ce soit au sein des communautés locales ou en matière de relations internationales et notre incapacité à adapter nos systèmes politiques de façon éthique et proactive aux changements toujours plus rapides résultant de la révolution numérique mondiale, nous devrons placer la dimension culturelle au centre de nos préoccupations.

Comme à l’époque de la Renaissance, nous devons donner aux citoyens les moyens de devenir des acteurs de leur vie, de recréer un sentiment de contrôle de leur situation, et permettre à la culture et aux arts de stimuler la créativité et de jouer un rôle de catalyseur du changement.

L’on a démontré l’existence d’une corrélation positive entre la culture et les pratiques culturelles, d’une part, et la démocratie, d’autre part, en ce que les premières permettent d’opérer un changement de perspective ainsi que de promouvoir la participation active et l’autonomisation.

Nous savons que la culture et les arts renforcent la cohésion de la communauté, promeuvent des sociétés inclusives et sont les garants des échanges interculturels. Ils nous permettent de voir la différence comme un atout et de bénéficier de son potentiel positif. Ils encouragent les critiques constructives et ouvrent la voie à une réflexion ouverte.

L’apprentissage de la culture et l’éducation, tant formels qu’informels, nous permettent de comprendre notre histoire et de créer notre présent et notre avenir. Comme l’a souligné à juste titre Umberto Eco dans Le Pendule de Foucault, «l’on devient ce que notre père nous a enseigné dans les temps morts, quand il ne se souciait pas de nous éduquer. On se forme sur des déchets de sagesse.»

La pratique et l’engagement artistiques sont associés à une élévation des niveaux de bien-être, à une diminution de l’anxiété face à un monde en mutation constante, à l’ouverture et à une image positive de soi, ce qui se traduit par une plus grande satisfaction dans la vie.

La culture façonne notre façon d’interagir, de communiquer, de croire et de rêver notre présent et notre avenir. De plus – c’est peut-être là le plus important – les arts sont au centre de ce que nous sommes – bien au-delà de toute «utilité».

La culture et les arts nous touchent à un niveau profondément émotionnel qui va au-delà de la compréhension rationnelle. Les émotions sont importantes, y compris en politique et en matière de gouvernement – ne l’oublions pas.

Toutefois, les visions ouvertes et démocratiques de l’Europe n’ont pas le monopole des arts ni de leur charge émotionnelle.

Les mouvements isolationnistes et nationalistes recourent de manière souvent abusive aux concepts de culture et d’identité, en les utilisant de façon étroite et rigide et en tirant parti de leur puissance émotionnelle.

Nous devons veiller à ce que ces tendances antidémocratiques ne gagnent pas du terrain; nous devons les vaincre en renforçant le sentiment d’appartenance et de responsabilisation grâce à une compréhension diverse et ouverte de ce qui nous rassemble, avec l’aide des artistes.

L’Europe a toujours été diverse; elle est le résultat de mouvements migratoires, que ce soit à l’intérieur de notre continent ou par les flux d’émigration et d’immigration. La migration fait partie de notre héritage culturel et devrait être au cœur de nos réflexions sur une interprétation ouverte, inclusive et fluide de notre histoire. Les responsables politiques qui prétendent que les réfugiés et les migrants n’ont pas leur place en Europe, reniant ainsi clairement les principes de solidarité et des droits de l’homme que défend l’Union européenne, auraient besoin de cours d’histoire. Garantir une compréhension ouverte et critique de notre passé nous aide à construire notre présent et notre avenir.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai placé la culture au centre de mes priorités. C’est pour toutes ces raisons également que j’ai décidé de soutenir la campagne #LEuropaebella menée par des artistes, afin de raviver cet amour pour une Europe unie, plus démocratique, plus inclusive, plus écologique, plus accueillante, plus dynamique et plus consciente de ses atouts, de sa créativité et de sa richesse culturelle.

Nous pouvons ne pas être satisfaits du fonctionnement actuel de l’Union, mais nous sommes convaincus que les courants populistes, extrémistes et nationalistes qui risquent de gagner en puissance à l’occasion de ce scrutin ne nous entraînent pas dans la bonne direction. Au contraire, ils engendreront tensions, conflits et régression. Ils feront stagner l’Europe plutôt que de la redynamiser.

Ensemble, nous pouvons conduire une Europe créative, ouverte et démocratique. Nous appelons dès lors tous les citoyens européens à voter et à défendre les valeurs fondamentales qui font de notre Europe un lieu d’ouverture culturelle, de liberté, de paix et de démocratie.

Add new comment