You are here

Priorités de la Section SOC pour 2015-2018

Les défis auxquels l'Europe est confrontée sont de nature transversale et étroitement corrélés, et il en va de même pour les solutions qu'ils appellent. Les objectifs de croissance, d'emplois plus nombreux et de meilleure qualité, de stabilité, de cohésion et de solidarité de l’UE nécessitent des stratégies combinées et globales. Cela doit se traduire, d'une part, par une coopération élargie portant sur les thèmes transversaux entre les sections et les observatoires du CESE et la CCMI. Dans certains cas, la section SOC sera en tête, dans d’autres, la section SOC et ses structures permanentes se réjouissent à la perspective d'une coopération étroite sous la houlette d’autres organes du CESE. D’autre part, une approche globale exige une coopération plus stratégique et plus systématique avec les partenaires extérieurs de la section dans les autres institutions et agences européennes et internationales et, au-delà des frontières de l'UE, avec les partenaires sociaux et les autres organisations de la société civile.

La section s’efforce de jouer un rôle proactif dans le processus législatif en tenant compte de l’accord de coopération avec le Parlement européen, lequel stipule que le PE s’appuie sur l’expertise du CESE en matière d'évaluation d’impact et sur le paquet «Mieux légiférer» de la Commission qui prévoit une évaluation plus systématique des politiques. Le CESE est en train d’élaborer sa propre capacité d’évaluation de la politique, qui devrait être de nature qualitative et ex post afin de compléter les travaux du PE et de la Commission, tout en conservant la pleine autonomie et la capacité de ses organes et le rôle consultatif de ses membres fixé dans le traité. Au cours de la première moitié du mandat en cours, la section SOC se concentrera sur trois axes principaux. Ces priorités tiennent compte des dix priorités de la Commission pour la période 2014-2019 et orienteront également la section dans ses travaux autres que l'élaboration d’avis sur des propositions législatives et non législatives tels que les avis d’initiative, les avis exploratoires et, le cas échéant, les évaluations des politiques menées.

Les trois axes principaux sont:

  • Les investissements, notamment l’investissement social dans une croissance inclusive, des emplois de qualité, de meilleures conditions de travail et le capital humain
  • Respect des droits de l'homme et des droits sociaux et fondamentaux
  • Migration, asile et intégration

Downloads

Priorités pour les travaux de la section au cours du demi-mandat 2015-2018