You are here

L’avenir de l’Europe

Avenir de l’Europe: le CESE s'engage dans le débat et prend position

Le CESE est activement engagé dans le débat en cours sur l'avenir de l'Europe avec pour objectif de contribuer à façonner un avenir pour l'Union qui rencontre les demandes et attentes des organisations de la société civile, et des citoyens européens d'une manière plus générale, et d'influencer la réflexion et les décisions de l'UE quant à la voie à suivre dans les années à venir, avant les élections au parlement européen en juin 2019. À ce jour, le CESE a contribué de deux façons à ce débat.

En premier lieu et suite à la demande du Président de la Commission Jean-Claude Juncker, qui a invité le CESE à exposer les vues et priorités des organisations de la société civile, et des citoyens européens plus généralement, quant à l'évolution future de l'Union européenne, en se fondant sur le Livre blanc de la Commission sur l'avenir de l'Europe publié en mars 2017, le Comité a adopté une résolution le 5 juillet 2017 en tant que première contribution au débat pan-européen sur le futur de l'Europe. Cette résolution se concentre prioritairement sur les principes qui devraient sous-tendre la poursuite du processus d'intégration européenne et la méthode à adopter pour ce faire.

En second lieu, le CESE a tenu, en mai et début juin 2017, une série de débats nationaux, dans les 27 États membres concernés, pour recueillir le point de vue d'organisations de la société civile sur les cinq scénarios présentés dans le Livre blanc sur l'avenir de l'Europe. Ces débats nationaux s’inscrivent dans un vaste processus de discussion sur l'Europe qui est actuellement en cours et va se poursuivre dans les mois à venir. Il a été engagé par les institutions européennes dans toute l'UE et est ouvert à la participation des citoyens, des organisations de la société civile, de même qu'aux pouvoirs publics.Une compilation des résultats de ces débats est disponible.

Les idées formulées lors de ces débats alimenteront les travaux en cours du CESE et notamment un avis, que le Comité élaborera dans les prochains mois, qui permettra d'approfondir certaines thématiques spécifiques en lien avec la question de l'évolution de l'UE à moyen et long terme.