You are here

Les finances de l’UE à l’horizon 2025

Avis du CESE: Les finances de l’UE à l’horizon 2025

 

Points clés:

Le CESE

  • voudrait faire valoir que, pour surmonter la crise politique dans l’UE, les Européens ont besoin de plus d’Europe (et d’une Europe de meilleure qualité). L’écart se creuse entre, d’une part, les préoccupations et les attentes des citoyens européens et, d’autre part, les compétences et les ressources financières limitées qui sont actuellement dévolues à l’UE;
  • approuve l’approche selon laquelle la valeur ajoutée européenne, qui permet d’obtenir de meilleurs résultats que des budgets nationaux non coordonnés, devra être le principe clé du budget européen;
  • estime que l’UE devrait commencer par fixer les priorités politiques à forte valeur ajoutée européenne et ne définir que dans un deuxième temps les ressources nécessaires pour les réaliser;
  • juge peu crédible que le budget de l’UE continue de représenter moins de 1 % du revenu intérieur de l’Union;
  • est d’avis que la réforme du budget de l’UE doit impérativement viser l’amélioration de sa qualité et la redéfinition de sa structure, tant en ce qui concerne le chapitre des dépenses que celui des ressources propres, en tenant compte des critères appropriés de rationalisation, d’efficience et d’efficacité, et en communiquant de manière directe et transparente avec les citoyens;
  • considère comme des programmes à forte valeur ajoutée européenne les investissements à moyen et à long terme en vue du développement économique, social et environnemental ainsi que de l’emploi, de l’innovation et de la compétitivité, la protection des régions les plus défavorisées et des groupes sociaux les plus vulnérables et la réponse souple et rapide à donner aux chocs asymétriques et aux crises imprévues, notamment au moyen d’un budget autonome de la zone euro;
  • juge particulièrement importante la fonction de stabilisation macroéconomique dans la zone euro;
  • estime qu’en ce qui concerne les recettes, il faut faire en sorte que le nouveau budget se compose essentiellement de ressources propres autonomes, transparentes et équitables, conformément aux recommandations du groupe de haut niveau sur les ressources propres;
  • considère que si les conséquences du «Brexit» sur le cadre financier pluriannuel (CFP) après 2020 peuvent constituer une menace pour le projet européen, elles pourraient aussi être une grande chance.