You are here

M. Gonçalo Lobo Xavier, vice-président du CESE, participe à la réunion informelle à Sofia des ministres européens chargés de la compétitivité

La réunion des 1er et 2 février prochains est organisée par la présidence bulgare du Conseil de l’Union européenne

«Il faut doter l’Europe d’un plan d’action industriel cohérent, assorti d’objectifs communs contraignants, de calendriers et d’instruments, qui s’accompagne d’une responsabilité partagée entre l’Union et ses États membres afin de relever les quatre défis majeurs qui seront ceux de la décennie qui vient: la numérisation, le changement climatique, la mondialisation et le changement démographique» a déclaré le vice-président du Comité économique et social européen (CESE) dans l’allocution qu’il a prononcée devant les ministres et les représentants de l’ensemble des États membres de l’Union européenne, de la Suisse et de la Norvège, ainsi que du Comité européen des régions. La Commission était quant à elle représentée à ce forum par Mme Elżbieta Bieńkowskа, commissaire chargée du marché intérieur, de l’industrie, de l’entrepreneuriat et des PME. «L’Europe veut montrer l’exemple avec une industrie manufacturière qui protège les droits des travailleurs, préserve l’environnement et investit dans l’innovation. Cependant, tout cela a un coût important, qui se reflète dans le prix de ses produits. Si l’Union souhaite effectivement garantir des conditions commerciales équitables pour ses entreprises, elle doit veiller à ce que les produits provenant du reste du monde qui entrent sur son marché respectent les mêmes règles.» Tel est le principal message que met en avant l’avis du CESE intitulé «Une approche globale en matière de politique industrielle», a rappelé avec force M. Lobo Xavier. Élaboré à la demande de la présidence bulgare, cet avis a été adopté lors de la session plénière de janvier dernier à Bruxelles.

Lors de la réunion des 1er et 2 février, les participants se concentreront plus particulièrement sur l’avenir de la politique industrielle européenne et sur les facteurs essentiels qui vont orienter l’évolution de l’industrie d’ici à 2030, aussi bien au niveau mondial qu’européen. Ils examineront également les objectifs communs et les priorités essentielles de la nouvelle stratégie industrielle pour assurer la compétitivité de l’industrie européenne dans le monde d’aujourd’hui.

La réunion informelle des ministres de l’Union européenne chargés de la compétitivité comporte deux volets: la réunion le premier jour des ministres de l’industrie, et celle le lendemain des ministres chargés de la recherche.