Site web du CESE

Site web du CESE

Qu'est-ce que c'est?

Suivez-moi

 

Interactive

Staffan Nilsson at a press conference at the European Parliament on the citizen's agora eventEESC President about the cooperation with the European Parliament at the "Citizen's Agora" event

Staffan Nilsson at the European Parliament

 

 

EESC: a bridge between Europe and organised civil society

Portait of Staffan Nilsson

Staffan Nilsson's Portrait

Bandeaux de page d'accueil

Henri Malosse, Président du CESEBlog du Président Tweets du Président

Your Europe Your Say 2014   Logo of CESlink - Online cooperation between Economic and Social Councils Présidence italienne du Conseil de l'Union européenne 2014EMAS Registre des documents
ISO 14001 certified - Vinçotte Valid XHTML 1.0 Transitional

Staffan Nilsson's Comment (former EESC President 2010-2013)

Archives: Septembre 2011
Partout autour de moi, je lis, je vois et je sens que les Européens vivent de plus en plus dans la peur, l'humiliation et le désespoir. L'humiliation et la peur sont des sentiments que l'être humain a toujours connus, mais il a rarement abandonné l'espoir, qui a désormais disparu de notre mythique boîte de Pandore. Vendredi dernier à Paris, nous avons célébré le 50e anniversaire de la charte sociale du Conseil de l'Europe, et tout en reconnaissant les acquis de la charte communautaire des droits sociaux fondamentaux des travailleurs, nous nous sommes demandé quelle pourrait être la prochaine étape. Les discussions menées lors du séminaire m'ont donné l'impression que lorsque tout semble perdu au milieu de la tourmente financière, les droits sociaux des individus sont tout ce qu'il leur reste. Ces droits permettent de stabiliser la société, de la même manière que le mouvement des plaques tectoniques empêche la Terre d'imploser. Lisez plus…

Plus d'Europe pour l'énergie aussi

15 Sep 2011

Par: Staffan Nilsson

wind turbine in green field
Sur la base de la proposition politique ambitieuse élaborée par le laboratoire de pensée Notre Europe, nous avons récemment amorcé le débat sur une Communauté européenne de l'énergie. La semaine dernière, le Président du Parlement européen, Jerzy BUZEK, un ambassadeur zélé de cette proposition, est venu la présenter aux membres de la section TEN du CESE, laquelle traite des questions énergétiques. Après avoir écouté Jerzy BUZEK, je ne peux qu'être d'accord avec lui pour dire que nous avons besoin de plus d'Europe et d'une impulsion politique forte y compris pour les questions énergétiques, et pas seulement concernant la crise de l'euro. La situation actuelle n'est pas durable: les prix de l'énergie sont trop volatils, de possibles crises pourraient avoir de dangereuses répercussions sur les approvisionnements énergétiques; la coordination et la transparence au sein de l'UE sont insuffisantes et les investissements nécessaires sont si colossaux qu'aucune entreprise ou gouvernement ne peut y pourvoir seul. Lisez plus…

Le volontariat, ciment de notre société

13 Sep 2011

Par: Staffan Nilsson

À la fin de la semaine dernière, un millier de jeunes bénévoles ont fait souffler un vent de fraîcheur dans les locaux des institutions européennes. Alors que l'atmosphère est plombée par la crise de l'euro, ils nous ont fait prendre un grand bol d'air européen, plein de fraîcheur, de jeunesse et d'optimisme. Nous ne connaissons pas la valeur exacte de la contribution que les 100 millions de bénévoles européens apportent aux économies de l'UE. Rien qu'en Suède, le bénévolat représenterait quelque 3 à 5 % du PIB. Il va de soi que le volontariat ne saurait se substituer à l'État pour les missions qui incombent à ce dernier. 2011, Année européenne du volontariat est le moment idéal pour commencer à mieux faire connaître et reconnaître le bénévolat et pour mesurer toute sa valeur, au-delà de l'économie. Cette année européenne du volontariat pourrait marquer le début de la reconnaissance par le marché des acteurs de l'économie sociale. Lisez plus…
Cet été, nous avons lancé un appel à candidatures pour l'édition 2011 du prix CESE pour la société civile. Cette année, nous voulons récompenser les initiatives de la société civile qui portent les valeurs de l'UE que sont la diversité, la tolérance, la solidarité et l'intégration et qui œuvrent à réduire et à prévenir les dégâts dans la société que causent la xénophobie et le nationalisme xénophobe qui progressent aujourd'hui en Europe. Les hommes politiques doivent s'abstenir de tout discours ou promesses xénophobes, populistes et eurosceptiques aussi. Ceux qui ont été frappés par la crise notamment peuvent nourrir des ressentiments à l'égard des hommes politiques en général, à l'égard d'une Europe qui peut leur sembler lointaine et exigeante et à l'égard des immigrants. Qu'est-ce qui explique cette résurgence du nationalisme et de la xénophobie? Que devons-nous faire pour lutter contre tous ces phénomènes? Lisez plus…