Une éducation de qualité élevée pour tous

22 Feb 2017
Adopté Références: SOC/555 EESC-2016-05262-00-00-ac-tra Avis exploratoire - Rapporteur: Rizzo (Activités diverses - GR III / Malte) Session plénière: 523 - 22 Feb 2017 - 23 Feb 2017 (Synthèse session plénière) OJ C 173, 31.5.2017, p. 1–6
Une éducation de qualité élevée pour tous

Avis du CESE: Une éducation de qualité élevée pour tous

Points clés

Dans son avis exploratoire, le CESE:

  • demande que les politiques mises en place pour surmonter la crise économique et de la dette souveraine ne compromettent pas la qualité de l’éducation et de la formation;
  • recommande d’optimiser l’utilisation des Fonds européens, en particulier le Fonds social européen (FSE), et du programme Horizon 2020, afin de soutenir une éducation et une formation de qualité, la recherche et l’innovation;
  • encourage l’UE et ses États membres à s’efforcer de créer davantage de synergies et de stratégies concertées au niveau de l’UE dans le domaine de l’éducation pour tous;
  • souligne l’importance d’une éducation et d’une formation de qualité élevée pour tous financées par les pouvoirs publics;
  • préconise d’investir dans les qualifications des enseignants et des formateurs, de garantir un recrutement équilibré entre les hommes et les femmes et d’assurer la stabilité de l’emploi, ainsi que de bonnes conditions de carrière et de salaire pour tous;
  • recommande de favoriser des partenariats entre les acteurs de l’éducation les plus divers, en associant l’ensemble de la communauté éducative;
  • insiste sur l’intérêt d’éduquer les citoyens aux droits de l’homme et à leur rôle de citoyens et de renforcer les valeurs européennes dans l’ensemble des programmes scolaires;
  • plaide pour un soutien accru à l’éducation de la petite enfance, ainsi qu’à l’apprentissage tout au long de la vie;
  • met l’accent sur la nécessité de créer des possibilités de formation pour les jeunes qui quittent prématurément le système scolaire, les travailleurs peu qualifiés et les travailleurs migrants, ainsi que de reconnaître les résultats de l’éducation non formelle et informelle;
  • plaide en faveur d’une plus grande coopération entre les entreprises et les filières des domaines de l’éducation et de la formation, afin de déterminer les besoins en matière de qualifications et de promouvoir l’emploi;
  • demande de renforcer les possibilités de mobilité à travers l’UE pour les étudiants, les universitaires, les enseignants, les formateurs et les chercheurs, et que cela s’applique aussi aux systèmes non formels, à la formation professionnelle et aux stages.