Publications - page 1

Ce rapport a pour objectif de dresser le bilan de la Journée portes ouvertes ( JPO) au Comité économique et social européen. Il comprend une description et une analyse de l’événement 2014, des recommandations pour les éditions futures et une présentation des opportunités qu’offre la JPO au Comité.

Cacher les filtres Show Filters
Filter
Relatifs
Reset

Résultats 1 à 10 sur 258

  • Édité en: 2015
    36 pages
    Rapport d’évaluation - Journée portes ouvertes - 2014

    Ce rapport a pour objectif de dresser le bilan de la Journée portes ouvertes ( JPO) au Comité économique et social européen. Il comprend une description et une analyse de l’événement 2014, des recommandations pour les éditions futures et une présentation des opportunités qu’offre la JPO au Comité.

  • Édité en: 2015
    16 pages
    Prix de la société civile: L’intégration des Roms

    Dans toute l’Europe, les organisations de la société civile travaillent au quotidien – souvent sur une base volontaire – à la construction d’une société plus juste et plus inclusive. Au niveau de l’UE, le Comité économique et social européen représente leurs intérêts et vise à faire en sorte que leurs efforts soient reconnus à leur juste valeur. C’est dans cet esprit que le CESE a lancé il y a huit ans son prix de la société civile, destiné à “récompenser l’excellence dans les initiatives de la société civile”.

    Le prix de cette année vise à récompenser les organisations ou les particuliers qui ont entrepris des projets remarquables en vue d’accroître l’inclusion économique et sociale des Roms et de leurs communautés.

  • Édité en: 2015
    9 pages
    Le groupe des travailleurs - Groupe II

    Le groupe des travailleurs (groupe II) est composé de représentants des organisations syndicales nationales, des confédérations et des fédérations sectorielles. Ses membres représentent plus de 80 organisations syndicales, dont la grande majorité est affiliée à la Confédération européenne des syndicats (CES) ou à ses fédérations sectorielles. Le groupe des travailleurs s’est, depuis toujours, fixé pour objectifs prioritaires le plein emploi, l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs en Europe ainsi que le bien-être de tous les citoyens de l’Union européenne, sans oublier les travailleurs des autres continents et leurs familles.

  • Édité en: 2015
    24 pages
    Images du pardon

    La présente publication fait partie d’une collection de catalogues édités dans le cadre des expositions organisées par le CESE.

  • Édité en: 2015
    2 pages
    La contribution de la société civile à la prévention et à la réduction des pertes et du gaspillage alimentaires - Position paper – janvier 2015

    Chaque année, dans l’Union européenne, près de la moitié de l’ensemble des aliments est gaspillée. Cette statistique est d’autant plus choquante si l’on considère que 79 millions de citoyens de l’UE vivent sous le seuil de pauvreté et qu'environ 16 millions de personnes dépendent des aides alimentaires fournies par les organismes de bienfaisance. En 2011, au lendemain de la crise économique et financière, 24,2 % des Européens – soit 119,6 millions de personnes – étaient au bord de l'exclusion sociale.

    Les stratégies de prévention et de réduction du gaspillage alimentaire sont d’une importance cruciale dans le contexte plus large de la sécurité alimentaire – pour prendre un exemple, une meilleure gestion des ressources est nécessaire pour nourrir une population mondiale toujours croissante – mais elles devraient également soutenir les plus démunis. À cet égard, les banques alimentaires peuvent jouer un rôle déterminant dans le processus de don alimentaire en récupérant les denrées auprès des fabricants, des distributeurs, des détaillants ou des particuliers (denrées alimentaires encore propres à la consommation qui, autrement, seraient gaspillées) pour les redistribuer ensuite aux organisations de la société civile et aux services sociaux.

     

     

     

     

  • Édité en: 2015
    4 pages
    Garantir des importations vitales pour l'énergie dans l'UE: nouvelles opportunités, ou nouvelles menaces?

    L'UE est fortement dépendante des ressources en énergie. Plus de la moitié de la consommation d’énergie dans l’UE est liée aux importations. En raison de l'augmentation de l’instabilité au Moyen-Orient et de la détérioration des relations UE-Russie, la sécurité énergétique demeurera au premier rang des préoccupations de l’UE dans les années à venir. Comment parvenir à une véritable Union de l’énergie? Comment accroître l’interconnectivité entre les États membres? Quelle devrait être le bouquet énergétique idéal et comment peut-on accroître l’efficacité énergétique au sein de l’UE? La publication résume le débat qui a vu ses participants s'employer à  apporter des réponses à ces questions. La discussion a été organisée par le groupe des employeurs du CESE, en novembre 2014, à Zagreb, Croatie.

  • Édité en: 2015
    12 pages
    Les priorités du CESE durant la présidence lettone - Janvier – juin 2015

    Alors que le Parlement européen vient d'être renouvelé et que la Commission européenne dispose d'une nouvelle équipe, le Comité économique et social européen progresse dans la continuité en tant que partenaire engagé auprès de la présidence lettone. Représentant de la société civile européenne, notre Comité s'est vu dernièrement confirmer son rôle clé dans le renforcement d'une Union européenne plus démocratique par le Parlement européen qui a reconnu, dans son rapport, son action déterminante pour le succès des initiatives citoyennes européennes. Et c'est sur cette voie que nous souhaitons avancer.

  • Édité en: 2015
    85 pages
    Vers un revenu minimum européen

    La présente étude porte sur l’opportunité d’introduire un revenu minimum garanti (RMG) au niveau européen. Elle décrit dans un premier temps les caractéristiques des systèmes de RMG à destination des individus en âge et capables de travailler mis en place dans les Etats membres, ainsi que les tendances et les défis auxquels ils sont confrontés. L’étude explore dans un second temps la faisabilité juridique d’un instrument européen contraignant en matière de RMG. Une analyse attentive tant des initiatives institutionnelles (Commission, Conseil) que de la législation communautaire révèle que l’article 153.1 (h) TFUE concernant l’intégration des personnes exclues du marché de l’emploi constituerait une base légale prometteuse pour de futures initiatives de l’UE dans ce domaine. Le coût financier d’une revalorisation des RMG nationaux est également analysé au travers de divers scenarii prenant en compte le seuil de pauvreté et le taux de recours au RMG. Ce coût, évalué au plus bas à 17,2 milliards d’euros, devrait être supporté par un fonds européen de solidarité sociale dont le financement serait assuré soit par l’Union européenne, soit cofinancé par l’UE et les Etats membres. Des sources de financement sont en outre proposées.

  • Édité en: 2015
    47 pages
    La participation des ONG aux conseils économiques et sociaux nationaux et à la programmation des Fonds structurels au niveau national - Rapport

    Les conseils économiques et sociaux, ces plateformes institutionnalisées de dialogue social et civil mises en place au niveau de l'Union européenne et dans la plupart de ses États membres, se caractérisent par une grande diversité dans leurs structures, leur composition et leurs dénominations. Cette mosaïque de pratiques semble être le produit des traditions politiques, sociales et économiques propres à chaque pays. Les critères en vigueur pour déterminer qui sont les partenaires sociaux et la manière jugée adéquate d'assurer leur représentation au sein d'une plateforme institutionnalisée constituent une autre source de diversité.

    21 conseils économiques et sociaux nationaux ont été examinés dans le cadre de ce rapport. Ils sont situés en Autriche, en Belgique, en Bulgarie, en Croatie, en République tchèque, en Finlande, en France, en Grèce, en Hongrie, en Irlande, en Italie, en Lituanie, au Luxembourg, à Malte, aux Pays-Bas, en Pologne, au Portugal, en Roumanie, en Slovaquie, en Slovénie et en Espagne.

    Ces conseils économiques et sociaux nationaux ont tout d'abord été étudiés sous l'angle de leur mission et de l'approche qu'ils ont adoptée. Ensuite, c'est la composition des différents conseils et la représentation en leur sein, de même que la position des ONG ou des groupements représentatifs en tant que membres à part entière qui ont été analysées. Enfin, le rôle et la participation des ONG à la programmation des Fonds structurels au niveau national ont fait l'objet d'une évaluation.

  • Édité en: 2015
    16 pages
    Étude comparative - La législation et les pratiques des États membres de l'UE en matière de dons alimentaires - Synthèse juin 2014

    Cette étude vise à faciliter le don alimentaire dans l'UE en offrant un aperçu comparatif des législations et des pratiques en usage dans les États membres, et en énumérant aussi bien les obstacles éventuels que les cas de bonnes pratiques en matière de dons alimentaires.

Résultats 1 à 10 sur 258