Bandeaux de page d'accueil

Henri Malosse, Président du CESEBlog du Président Tweets du Président

Your Europe Your Say 2014   Logo of CESlink - Online cooperation between Economic and Social Councils Présidence italienne du Conseil de l'Union européenne 2014EMAS Registre des documents
ISO 14001 certified - Vinçotte Valid XHTML 1.0 Transitional

25 histoires de 25 citoyens actifs

La citoyenneté active est le ciment qui maintient la cohésion dans la société.  Il n’y a pas de véritable démocratie sans citoyenneté active. 

Vous pouvez lire ici 25 exemples, pour découvrir comment nos membres s'engagent dans la citoyenneté active et, pourquoi pas, y trouver des idées pour agir vous-même!

Chaque semaine, une autre histoire s'ajoutera à cette liste. Alors revenez nous lire...

 

 

Directeur, soldat et professeur

3 Sep 2012 Par: Pietro Francesco De Lotto 0 Posts

Pietro Francesco De Lotto a été engagé dans la citoyenneté active durant la majeure partie de sa vie adulte. Pour lui, explique-t-il, cela représente plus qu’un simple devoir. Il regrette toutefois que la citoyenneté active demeure largement sous-estimée en Europe. «Il est difficile de mesurer correctement l’activité sociale des gens», dit-il. Mais pour M. De Lotto, les expériences et les gens qu’il a rencontrés et qu’il continuera à rencontrer dans le cadre de ses activités représentent une valeur inestimable. «C’est l’aspect de ma vie le plus enrichissant», déclare-t-il en parlant de la citoyenneté active. «Rien ne pourrait le surpasser sur le plan professionnel», ajoute-il avec un large sourire.
Une solide éthique de travail
M. De Lotto est à la fois directeur, professeur d’université et soldat. Il enseigne l’économie internationale à l’université de Trieste depuis 25 ans, et est officier dans la réserve de volontaires de l’armée italienne depuis quatre ans et demi. Il est également directeur général de Confartigianato Vicenza, une association qui représente et protège les petites et moyennes entreprises (PME) dans la région de Vénétie, au nord de l’Italie. L’association, qui a été fondée au lendemain de la seconde guerre mondiale, épouse des valeurs qui promeuvent le travail, le bien-être et la qualité de vie. Elle valorise le sens de l’effort et de l’engagement et encourage l’innovation et l’esprit d’entreprise. En effet, la région bénéficie déjà d’un sens inné de l’entrepreneuriat qui s’exerce dans des secteurs économiques traditionnels de fabrication de produits destinés à l’exportation. L’ensemble est cimenté par une bonne cohésion sociale. Et cela porte ses fruits: la Vénétie est la troisième région la plus riche d’Italie en termes de PIB total.

Une région dévastée par les inondations

M. De Lotto est convaincu que l’esprit de solidarité est profondément ancré dans la mentalité italienne. «Il y a tant de gens en Italie qui croient en la solidarité», affirme-t-il. «Elle nous permet, en tant qu’êtres humains, de nous épanouir pour nous engager davantage». Cette solidarité se remarque surtout en temps de crise.

«Je crois en l’engagement personnel. Je crois que l’Union européenne pourrait prendre une nouvelle dimension en promouvant un nouvel idéal social pour tous».

Lorsque les gens souffrent, de parfaits étrangers sont prêts à offrir leur aide, soit directement soit via des dons. M. De Lotto a été témoin de tels élans de solidarité – y compris dans sa propre région.
En novembre dernier, des inondations ont ravagé la Vénétie, détruisant des milliers d’hectares de terres agricoles. L’agriculture dans la région est l’une des plus productives d’Italie. Mais plus de 150000 têtes de bétail ont péri lors de cette catastrophe et les récoltes de légumes et de fruits n’ont pas été épargnées. De nombreux agriculteurs ont vu, avec horreur, leurs sources de revenus disparaître sous leurs yeux. Immédiatement après cette catastrophe, M. De Lotto et son association ont travaillé avec la Croix-Rouge pour mettre sur pied des groupes locaux chargés de venir en aide aux personnes les plus touchées. La tâche était immense, mais les gens ont fini par reprendre le dessus et ont commencé à se reconstruire.

Une ouverture sur le monde

Cependant, ces actions ne se limitent pas à la Vénétie ou à l’Italie. Au cours de ces deux dernières années, M. De Lotto et son association ont également organisé des séminaires internationaux de formation intensive sur les droits de l’homme ainsi que sur la création et le développement de PME. Nombre d’entre eux se sont tenus au Guatemala et à Madagascar, des régions où le devoir civil et la citoyenneté active jouent un rôle essentiel.
«Je crois en l’engagement personnel. Je crois que l’Union européenne pourrait prendre une nouvelle dimension en promouvant un nouvel idéal social pour tous», ajoute-t-il. M. De Lotto a rejoint le Comité économique et social européen en septembre 2010. Il parle l’anglais et le français et est membre du Groupe I où il s’occupe des questions relatives au marché unique, à la production et à la consommation ainsi que des relations extérieures. Il a également participé à l’élaboration du récent avis du CESE sur la politique de l’UE en matière de lutte contre le terrorisme.

0 Posts

RSS

Commenter s'il vous plaît

Post Details

up to 2000 characters

Validation
Code

Si vous ne voyez pas les caractères, essayez de rafraîchir la page (au moyen de la touche F5).