La recherche et l'innovation responsables - Science et société civile travaillent de concert

18 Jan 2016
Réf.: 02/2016

Ces 14 et 15 janvier, quatre projets financés par le septième programme-cadre pour la recherche et le développement ont organisé à Bruxelles, en coopération avec le Comité économique et social européen, une conférence pour présenter leurs conclusions, leurs développements conceptuels, leurs messages concrets et leurs recommandations d'action sur le thème de la recherche et de l'innovation responsables.

On désigne sous l'expression de «recherche et innovation responsables» (RIR) un processus continu qui vise à placer la recherche et l'innovation dans l'axe des valeurs, des besoins et des attentes de la société[1]. La RIR constitue l'un des objectifs spécifiques et transversaux d'Horizon 2020, le plus grand programme que l'UE ait jamais lancé dans le domaine de la recherche et de l'innovation, doté d'une enveloppe de près de 80 milliards d'euros sur sept ans. Les quatre projets concernés, à savoir Great, ProGReSS, ResAGorA et Responsibility, désignés collectivement comme les «projets Go4» ont en commun l'objectif de mieux faire comprendre la notion de recherche et d'innovation responsables et de développer des approches, outils et mécanismes pour faciliter la diffusion de cette RIR dans toute l'Europe et même par-delà ses frontières.

«La recherche et l'innovation constituent un pilier essentiel de la stratégie menée par l'UE pour créer une croissance et une prospérité durables et inclusives et relever les défis auxquels notre société fait face, en Europe et dans le monde», a déclaré, dans son allocution liminaire, le vice-président du CESE chargé de la communication, Gonçalo Lobo Xavier. «Le Comité économique et social européen, en tant que porte-parole de la société civile, accorde la plus extrême importance au concept de recherche et innovation responsables, qu'il convient de centrer non pas sur les institutions mais sur les citoyens: dans l'UE, ils ont besoin de comprendre les motivations et les visées des différents projets de recherche lancés dans chaque domaine spécifique. Il convient de les considérer comme des acteurs actifs du processus de recherche, et non comme de simples observateurs.»

Les participants à la conférence La recherche et l'innovation responsables pour créer de nouveaux horizons se sont accordés à considérer que les décideurs politiques et sociaux commencent à reconnaître le travail qui s'accomplit en matière de recherche et innovations responsables. Toutefois, si l'on veut poursuivre sur cette lancée, il est nécessaire de quitter les rivages de la théorie et d'avancer des idées et recommandations on ne peut plus pratiques et concrètes sur les moyens à utiliser pour que le grand public comprenne mieux la recherche et lui fasse davantage confiance. Durant la manifestation, des acteurs de la décision politique, des représentants de la société civile et des chercheurs du monde de l'enseignement se sont penchés tant sur les pratiques actuelles que sur des orientations envisageables pour l'avenir.

Combler le fossé entre la recherche et la société a toujours été une problématique qui a compté pour le Comité économique et social européen. Voici un an, il avait organisé une autre conférence, qui avait rassemblé quelques 200 délégués, venus de toute l'Europe et même au-delà, afin de débattre de la participation de la société civile à la recherche.

Les projets concernés:

Res-AGorA Project est un projet triennal (2013-2016) qui est financé au titre du septième programme-cadre de l'UE et a œuvré avec des hommes de terrain et des décideurs stratégiques pour développer un cadre de bonnes pratiques, baptisé «Navigateur de la responsabilité» («Responsibility Navigator»). Il facilite les processus de réflexion qui font intervenir des parties prenantes et acteurs de la décision de différents types, l'objectif global étant que la recherche et l'innovation européennes deviennent plus responsables, réceptives et durables.

ProGReSS vise au premier chef à constituer un réseau mondial de recherche et innovation responsables qui intégrera des personnalités universitaires, des PME, des organisations internationales, des conseillers en matière de politiques, des financiers de la recherche, des ONG et des industriels. Le projet entend donner aux populations marginalisées et à l'industrie un maximum de chances de pouvoir contribuer à ses travaux.

Le projet RESPONSIBILITY s'est attaché, avec succès, à créer un forum et un observatoire virtuel de la recherche et de l'innovation responsables, afin d'aider les parties prenantes qu'il fédère à en adopter et en diffuser une conception commune chez les différents acteurs, en Europe comme à travers le monde.

Le projet GREAT a étudié les bases normatives sur lesquelles il est possible d'appréhender l'innovation responsable en rapport avec les activités de recherche. Il a étudié les dispositions de gouvernance requises pour adopter et mettre en œuvre des approches responsables de la recherche et de l'innovation et a en outre mené des investigations empiriques, sur la base d'une grille analytique, pour déterminer de quelle manière la gouvernance en matière de recherche et d'innovation responsables est actuellement conceptualisée et prise en compte dans la recherche.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

Siana Glouharova, service de presse du CESE

Courriel: press@eesc.europa.eu

Tél.: 32 2 546 9276

@EESC_PRESS