Meilleures pratiques du CESE en matière d'emploi des jeunes

5 Jun 2014
Réf.: 40/2014

La lutte contre le chômage des jeunes est l'un des principaux défis de notre époque.

Étant donné le rôle du CESE et son suivi attentif de la situation, la présidence grecque lui a demandé de formuler des recommandations fondées sur les pratiques actuelles dans les États membres.

 

"Pour que les jeunes d'aujourd'hui soient en mesure de façonner l'Europe de demain, ils doivent pouvoir mener une vie indépendante et donc, notamment, disposer d'un emploi qui corresponde à leurs qualifications", a affirmé la rapporteure Christa SCHWENG, membre du groupe des employeurs.

 

Les taux de chômage des 15-24 ans ont toujours été supérieurs à ceux des 24-65 ans, mais la crise économique et financière a frappé de plein fouet les jeunes à la recherche de leur premier emploi. Alors que, selon les données Eurostat[1], le taux de chômage des jeunes était deux fois supérieur à celui de la population totale jusqu'à la fin de l'année 2008, il est passé à 2,6 fois ce taux à la fin 2012.

 

Cette évolution s'explique par la baisse du nombre d'emplois disponibles en raison d'une croissance faible, voire négative, d'une baisse de la demande intérieure ainsi que des coupes budgétaires accompagnées d'un gel des recrutements dans le secteur public.

 

Le CESE a recensé plusieurs mesures susceptibles d'aider à lutter contre le chômage des jeunes et a fourni des exemples, recommandés par ses membres:

 

  • réforme du système éducatif: dans le cadre des recommandations de 2013, il a été conseillé à 16 États membres de moderniser leurs systèmes d'enseignement et à 12 États membres d'axer davantage les formations professionnelles sur les besoins du marché du travail ou de renforcer la formation en alternance;
  • reconnaissance des qualifications informelles: la validation des connaissances acquises par un apprentissage non formel ou informel peut contribuer de façon importante à renforcer l'employabilité et la mobilité;
  • qualifications et mesures de formation (professionnelle): le système d'éducation doit fournir les compétences techniques et personnelles qui permettent d'entrer sur le marché du travail, comprendre des formations professionnelles qui soient davantage axées sur les besoins de ce marché et stimuler l'esprit d'entreprise;
  • promotion de la mobilité: la promotion de la mobilité transfrontalière des jeunes en vue de l'acquisition d'une expérience professionnelle peut elle aussi contribuer à combler le hiatus existant entre une formation purement théorique et le premier emploi;
  • services publics de l’emploi: les services publics de l'emploi jouent un rôle important s'agissant de la transition entre l'enseignement et la vie active, de l'accompagnement des chômeurs dans leur recherche d'emploi et du maintien de contacts étroits avec le marché du travail;
  • réforme du marché du travail: le Comité recommande de poursuivre les réformes menées dans le domaine du marché du travail en y associant les partenaires sociaux afin de réaliser un juste équilibre entre flexibilité et sécurité;
  • mesures visant à inciter les entreprises à recruter des jeunes: des mesures d'encouragement supplémentaires pourraient inciter les entreprises à engager de jeunes travailleurs sans expérience;
  • mesures de promotion de l'entrepreneuriat: l’éducation et la formation à l’entrepreneuriat en vue de soutenir la croissance et la création d’entreprises constituent des piliers du plan d’action "Entrepreneuriat 2020"[2].

 

 

Le Comité estime également que seule une stratégie axée sur la croissance visant à renforcer la compétitivité et à rétablir la confiance des investisseurs et des ménages, accompagnée d'investissements durables et d'un plan de relance économique, est à même de stimuler la demande de main-d'œuvre.

 

Résultat du vote: 124 voix pour, 1 voix contre et 4 abstentions



[1]              Eurostat – Unemployment statistics (Statistiques du chômage) (en anglais).

[2]              COM(2012) 795 final.

 

Multimédia

Fil RSS Afficher tout

EU Feeds

Dernières nouvelles des autres Institutions Européennes

 

Plus d'info sur le site Europa.