Bandeaux de page d'accueil

Henri Malosse, Président du CESEBlog du Président Tweets du Président

Your Europe Your Say 2014   Logo of CESlink - Online cooperation between Economic and Social Councils Présidence italienne du Conseil de l'Union européenne 2014EMAS Registre des documents
ISO 14001 certified - Vinçotte Valid XHTML 1.0 Transitional

Investissement social – un facteur clé de croissance, d'emplois et de justice sociale au sein de l'UE, notamment dans les pays les plus touchés par la crise économique

27 Mar 2014
Réf.: 27/2014

Le Comité économique et social européen (CESE) se félicite du paquet "Investissement social" récemment présenté par la Commission européenne et du changement de paradigme qu'il représente. Ce changement consiste à ne plus considérer l'investissement social exclusivement comme un coût, mais plutôt comme un investissement pour l'avenir. Cette nouvelle approche réduirait la pression sur les finances publiques, serait globale et viendrait compléter l'union budgétaire européenne.

Des investissements sociaux bien conçus, effectifs et efficaces dans l'État providence sont non seulement source de progrès social, mais s'avèrent également rentables en termes économiques. Le CESE convient sans réserve que la mise en œuvre cohérente et fructueuse d'un paquet "Investissement social" de grande envergure est indispensable, a fortiori en période de crise, pour lutter contre la pauvreté croissante en Europe.

Wolfgang Greif, rapporteur de l'avis du CESE sur "L'impact de l'investissement social sur l'emploi et les budgets publics", a insisté sur la nécessité d'un environnement macro-économique approprié pour renforcer le potentiel de l'investissement social et pour élaborer des outils efficaces afin de mesurer ses effets positifs tant au niveau économique que non économique. M. Greif a conclu que la Commission devait présenter une feuille de route beaucoup plus ambitieuse et à plus long terme, s'étalant au moins jusqu'en 2020, pour mettre en œuvre le paquet "Investissement social" et évaluer ses effets positifs dans tous les secteurs.

Ne pas investir dans le secteur social a un coût et, à long-terme, le coût de l'inaction est nettement plus élevé encore. Dans cet avis, le CESE présente une série d'exemples d'investissement social. Cependant, sans la garantie de financements provenant d'investissements tant publics que privés, le projet n'aboutira pas.

S'il est vrai que l'investissement social entraîne des coûts à court-terme, il apporte des avantages à la société en matière de bien-être et permet de réaliser des économies à moyen et à long termes. Les atouts que revêt l'investissement social pour l'emploi et les budgets nationaux sont indéniables, mais cette approche nécessite également d'abandonner le principe d'austérité unilatérale.

 

Multimédia

EU Feeds

Dernières nouvelles des autres Institutions Européennes

 

Read more on the Europa website.