Accorder une place plus importante à la société civile dans les relations UE – Afrique

6 Mar 2014
Réf.: 16/2014

 

Du 4 au 5 mars, soit un mois avant le sommet UE-Afrique qui se tiendra à Bruxelles, le Comité économique et social européen, qui soutient et renforce la société civile organisée au sein et à l'extérieur de l'Union européenne, a rassemblé des représentants des groupes des employeurs, des travailleurs et des activités diverses (en particulier les agriculteurs et les consommateurs) pour débattre des questions les plus urgentes des deux côtés de la Méditerranée, comme le chômage des jeunes, la sécurité alimentaire et la protection sociale.

Réseau établi - Les groupes économiques et sociaux doivent être entendus

Le résultat le plus important de cette première réunion du réseau a été l'accord d'en faire une manifestation régulière, une plate-forme de coopération qui contribuera à la stratégie conjointe UE-Afrique, de sorte à garantir que les groupes d'intérêts économiques et sociaux soient entendus. Les conclusions de cette réunion initiale seront reprises dans un document qui informera les organes politiques prenant part au sommet UE-Afrique des problèmes les plus urgents et des solutions possibles.

Unis par des objectifs communs
"Malgré nos différences culturelles, historiques et sociales, nous devrions être unis par des objectifs communs", a déclaré José María Zufiaur Narvaiza, membre du groupe II (Travailleurs) et président de la section spécialisée "Affaires extérieures" du CESE. "Nous devons dès lors intensifier nos efforts de coopération et d'échange de bonnes pratiques dans la lutte contre la pauvreté, l'exploitation de l'environnement et le chômage des jeunes. Cette réunion est la première étape sur cette voie!"

Un contexte de mondialisation appelle des solutions mondiales
Les conclusions comprennent des propositions sur les sujets suivants: 

  • la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale
  • la coopération dans le domaine de la lutte contre le chômage des jeunes
  • la garantie de la sécurité alimentaire universelle

"Les Nations unies ont proclamé 2014, Année internationale de l'agriculture familiale, tandis que l'Union africaine l'a déclarée Année de l'agriculture et de la sécurité alimentaire", a informé Brenda King, membre du groupe I du CESE (Employeurs). "Nous devons veiller à ce que ces déclarations ne restent pas lettre morte." Par conséquent, les partenaires économiques et sociaux sont convenus que la résilience agricole doit constituer l'une des priorités du plan d'action de la stratégie conjointe UE-Afrique 2014–2017, et qu'il convient d'y allouer les fonds nécessaires.
 

Multimédia

Fil RSS Afficher tout

EU Feeds

Dernières nouvelles des autres Institutions Européennes

 

Read more on the Europa website.