Bandeaux de page d'accueil

Henri Malosse, Président du CESEBlog du Président Tweets du Président

Your Europe Your Say 2014   Logo of CESlink - Online cooperation between Economic and Social Councils Présidence italienne du Conseil de l'Union européenne 2014EMAS Registre des documents
ISO 14001 certified - Vinçotte Valid XHTML 1.0 Transitional

Le peuple gagaouze n'est pas opposé à l'Europe

21 Feb 2014
Réf.: 10/2014

Telle est la conclusion de la visite officielle menée le 20 février 2014 à Comrat, capitale de la Gagaouzie, une région autonome de Moldavie, par Henri Malosse, Président du Comité économique et social européen, accompagné par le chef de la délégation de l'UE en Moldavie, Pirkka Tapiola.

Cette visite a été organisée à la suite du récent référendum tenu le 2 février en Gagaouzie, qui a vu 95 % des participants se déclarer favorables à l'intégration dans l'union douanière avec la Russie.

Le Président du CESE a estimé que la question posée dans ce référendum présentait un choix erroné, car la perspective européenne est une affaire de valeurs et non de choix entre Bruxelles et Moscou. À cet égard, Henri Malosse a exprimé le souhait que l'accord d'association ouvre à la Moldavie une perspective claire d'intégration à l'UE.

La visite a comporté des rencontres avec le Bashkan (gouverneur) du Gagaouz Yeri, Mikhail Formuzal, le Président de l'Assemblée populaire, Dmitry Konstantinov, et des étudiants de l'université d'état de Comrat.

"La population gagaouze n'est pas opposée à l'intégration européenne, mais demande le respect de l'autonomie, une répartition plus équitable des ressources, notamment des fonds européens, et un engagement accru pour lutter contre la corruption dans le pays.

C'est contre tout cela que nous avons voté le 2 février", a souligné Bashkan Mikhail Formuzal.

Le Bashkan a ajouté que l’intégration européenne pouvait susciter des inquiétudes quant au respect de l’intégrité territoriale de la Gagaouzie et de la Moldavie, notamment de la part de la Roumanie. Henri Malosse a rassuré son interlocuteur et l’a encouragé à soulever très clairement cette question lors de ses entretiens avec Chisinau, Bucarest et Bruxelles.

Le Président du CESE a considéré que le résultat du référendum, bien que controversé, traduisait l’attachement légitime du peuple gagaouze aux relations avec son grand voisin de l’Est qu'est la Russie. C’est la raison pour laquelle le CESE s’attachera à trouver les modalités permettant d'assurer une compatibilité entre, d'une part, une possible union douanière avec la Russie, et d'autre part, les aspects commerciaux de l’accord d’association avec l’UE.

 

EU Feeds

Dernières nouvelles des autres Institutions Européennes

 

Read more on the Europa website.