Bandeaux de page d'accueil

Henri Malosse, Président du CESEBlog du Président Tweets du Président

Your Europe Your Say 2014   Logo of CESlink - Online cooperation between Economic and Social Councils Présidence italienne du Conseil de l'Union européenne 2014EMAS Registre des documents
ISO 14001 certified - Vinçotte Valid XHTML 1.0 Transitional

La conférence du CESE lance un appel pour un nouveau partenariat mondial afin d'éradiquer la pauvreté et d'assurer le développement durable

18 Feb 2014
Réf.: 08/2014

Les 13 et 14 février, le Comité économique et social européen (CESE) a réuni des experts issus d'un large spectre de groupements de la société civile, ainsi que des intervenants des États membres, de l'UE et des Nations unies, afin de débattre des défis et perspectives qui se présentent concernant l'élaboration du programme d'action pour l'après-2015, en rapport avec les objectifs de développement durable (ODD). Élimination de la pauvreté et développement durable ont été deux thématiques au cœur des débats de cette "conférence pour un partenariat mondial".

"Nous nous devrons de faire du vingt et unième siècle celui de la durabilité et non plus de la fragilité", a affirmé Janez Potočnik, membre de la Commission européenne, qui a également souligné que nous ne pourrons éradiquer réellement la pauvreté qu'à la condition d'accepter les limites de notre planète. À ses yeux, le cadre d'action pour l'après-2015 concernant les objectifs de développement durable pourrait représenter, dans le cheminement de l'humanité, un jalon non moins important que la Déclaration des droits de l'homme.

Pour juger de l'importance et de la pertinence de cette conférence, il n'est que de considérer le vaste éventail des sujets qui ont été abordés durant cette journée et demie: parmi les thèmes inscrits à l'ordre du jour figuraient la promotion de l'égalité des sexes et de l'émancipation des femmes, des appels à juguler le blanchiment d'argent et à combattre la corruption ou encore des propositions en faveur d'un modèle de quotas en matière d'empreintes environnementales, pour ne citer que ces quelques exemples. Le message qui a servi de fil conducteur a été que tous les pays doivent être de la partie, accepter d'assumer chacun leurs responsabilités propres et redoubler d'efforts dans ce domaine.

Représentant permanent de la Hongrie auprès des Nations unies et coprésident du groupe de travail ouvert des Nations unies sur les objectifs de développement durable, Csaba Kőrösi a insisté sur l'approche de son organisation, qui entend bâtir un consensus autour d'un faisceau d'objectifs resserré mais ambitieux et a tenu à redire que l'attention ne devait pas se focaliser à l'excès sur le fossé Nord-Sud.

Le vice-président du CESE, Hans-Joachim Wilms, a quant à lui mis l'accent sur la nécessité de cerner et d'attaquer à la racine même les causes de la pauvreté, l'inégalité et la dégradation de l'environnement. "Le développement durable doit se muer en réalité politique", a-t-il conclu.

Un consensus général s'est dégagé à propos du rôle crucial que doivent jouer les acteurs de la société civile, le monde de l'entreprise et les pouvoirs locaux et régionaux, qui doivent être pleinement associés à l'élaboration des politiques et au cadre de mise en œuvre.

Les conclusions de la conférence seront communiquées à la Commission européenne, au Parlement et au Conseil, afin de fournir des éléments d'information pour le processus qui doit définir une position de l'UE dans la perspective du lancement des négociations sur le cadre d'action de l'après-2015.

Pour en savoir davantage, cliquer ici.

 

EU Feeds

Dernières nouvelles des autres Institutions Européennes

 

Read more on the Europa website.