Bandeaux de page d'accueil

Henri Malosse, Président du CESEBlog du Président Tweets du Président

Your Europe Your Say 2014   Logo of CESlink - Online cooperation between Economic and Social Councils Présidence italienne du Conseil de l'Union européenne 2014EMAS Registre des documents
ISO 14001 certified - Vinçotte Valid XHTML 1.0 Transitional

La consommation collaborative: de nouvelles perspectives pour les consommateurs et les entreprises sur le marché de l'Union européenne

22 Jan 2014
Réf.: 03/2014

Partage de véhicule, échange de livres, location de chambre ou communautés numériques pour l'apprentissage des langues. De nombreuses formes de consommation collaborative gagnent en popularité et offrent de formidables alternatives aux marchés traditionnels en temps de crise.

Le 21 janvier 2014, le CESE a adopté un nouvel avis sur le thème de la consommation collaborative ou participative[1], appelant à poursuivre les efforts en la matière à l'échelle de l'UE. Compte tenu de la complexité de la consommation collaborative, et de l'importance qu'elle a prise, le CESE prône:

  • la réglementation des pratiques concernant ces formes de consommation, afin d'établir les droits et les responsabilités de tous les acteurs concernés;
  • la détection des obstacles éventuels à ces activités;
  • la création d'une base de données pour l'échange d'expériences.

"La nécessité d'information et de sensibilisation sur la consommation collaborative est manifeste. La consommation collaborative peut répondre aux besoins sociaux dans des cas où il n'y a pas d'intérêt commercial et peut contribuer, en tant qu'activité lucrative, à la création d'emplois" a déclaré Bernardo Hernández Bataller, rapporteur de l'avis et membre du CESE.

Avantages possibles

Les consommateurs achètent des outils et des ustensiles qu'ils ne parviennent pas à utiliser suffisamment souvent pour en justifier le prix. La consommation collaborative propose une solution de rechange aux excès de l'hyperconsommation du siècle passé, et aux inégalités criantes que cette hyperconsommation a engendrées, comme l'illustre la coexistence contre nature de la faim et de l'obésité, du gaspillage et de la précarité. Parmi les effets positifs de ce type de consommation, figurent:

  • la diminution de la consommation de ressources et des émissions de CO2, l'augmentation de la demande de produits de bonne qualité, étant donné qu'ils sont destinés au prêt, à la location ou à la réparation;
  • l'"écoconception", qui profite à plusieurs utilisateurs différents;
  • la durabilité et la personnalisation réitérée de produits qui s'y prêtent;
  • l'interaction sociale, le développement de la communauté et la confiance entre les citoyens;
  • l'accès à des produits de haute qualité pour les consommateurs ayant de plus faibles revenus.

S'orienter vers une consommation plus rationnelle permet également de répondre à certains dysfonctionnements du marché tels que l'obsolescence programmée; en effet, de nombreux concepteurs dans le domaine de la consommation collaborative fondent leurs travaux sur la création de produits durables susceptibles d'être utilisés soit par plusieurs personnes, soit tout au long de la vie d'un même consommateur ou d'un même usager, ce qui fait d'eux de puissant alliés dans la lutte contre les déchets.



[1]        La consommation collaborative est un type d'activité économique dans lequel les participants partagent l'accès à des produits ou services, au lieu d'en avoir la propriété individuelle.

 

Multimédia

EU Feeds

Dernières nouvelles des autres Institutions Européennes

 

Read more on the Europa website.