Bandeaux de page d'accueil

Henri Malosse, Président du CESEBlog du Président Tweets du Président

Your Europe Your Say 2014   Logo of CESlink - Online cooperation between Economic and Social Councils Présidence italienne du Conseil de l'Union européenne 2014EMAS Registre des documents
ISO 14001 certified - Vinçotte Valid XHTML 1.0 Transitional

Orienter la Grèce vers le développement durable est la seule voie d'avenir!

4 Jun 2013
Réf.: 43/2013

Le 31 mai, le groupe "Activités diverses" du Comité économique et social européen (CESE) a organisé à Thessalonique une conférence consacrée à "L'impact de la crise sur les citoyens grecs: sur la voie du redressement".

 

La manifestation a rassemblé une centaine de participants, dont trente membres du CESE et représentants grecs, qui, tout au long de cette journée, ont pu débattre de la manière d'arriver à surmonter la crise qui affecte la Grèce et l'Europe.

 

"Il nous faut trouver le dosage adéquat entre les mesures d'austérité, de responsabilité budgétaire et de stimulation de la croissance - et nous devons par ailleurs réussir à dégager un bon équilibre entre aspects économiques et aspects sociaux de la crise", a fait valoir Luca Jahier, président du groupe "Activités diverses". Il a appelé la Grèce à continuer de combattre la corruption, réduire les déséquilibres budgétaires et mener des réformes structurelles qui la rendent plus compétitive mais a également souligné que ces actions doivent être assorties de mesures qui favorisent la croissance et l'équité, par la création d'emplois, la réduction de la pauvreté et la protection des droits des consommateurs.

"Grâce à l'unité de ses citoyens et à force de travail, la Grèce est capable de vaincre la crise qu'elle traverse aujourd'hui", a déclaré Théodoros Karaoglou, ministre de la République grecque pour la Macédoine et la Thrace.

La caractéristique la plus marquante des différents exposés et des débats qui les ont suivis a toutefois été la détermination et la mobilisation dont ont témoigné les intervenants grecs, venus de tous les horizons. Ils se sont accordés à reconnaître que des erreurs ont été commises dans le passé et que des efforts concertés doivent être consentis pour lutter contre le chômage, en particulier celui des jeunes, ainsi que pour prévenir l'évasion fiscale, la corruption et l'essor de l'économie parallèle, ou encore pour remédier aux déficiences de l'administration publique.

Comme l'a déclaré Dimitrios Bakatselos, président de l'organisation hôte de la rencontre, la chambre de commerce et d'industrie de Thessalonique, "une condition sine qua non pour que l'économie de la Grèce parvienne tout simplement à survivre, voire à se développer, est que la confiance en l'État soit restaurée et que les citoyens grecs perçoivent que leurs sacrifices n'ont pas été vains, que l'austérité, un jour, prendra fin ".

Multimédia

EU Feeds

Dernières nouvelles des autres Institutions Européennes

 

Read more on the Europa website.