Le président du Conseil de l'UE invite le CESE à formuler des propositions sur la dimension sociale de l'UEM

18 Jan 2013
Réf.: 03/2013

Au cours de la session plénière du Comité économique et social européen tenue le 17 janvier, le Président du Conseil de l'UE, M. Van Rompuy, et les membres du CESE ont tenu un débat sur les orientations actuelles du Conseil européen et les futurs efforts visant à renforcer la dimension sociale de l'Union économique et monétaire (UEM).

Le Conseil européen et le Comité économique et social européen (CESE) ont convenu que la dimension sociale est l'une des pierres angulaires de la feuille de route vers l'union économique et monétaire. "La dimension sociale est l'un des éléments que nous ne devons jamais perdre de vue lors de la mise en œuvre de nos politiques économiques", a déclaré Herman Van Rompuy, Président du Conseil européen, en évoquant une gamme d'éléments tels que l'emploi, la protection sociale, l'éducation, la santé publique, le défi posé par le vieillissement de la population et la lutte contre la pauvreté et l'exclusion. Tandis que certains signes indiquent que le pire de cette crise, la plus grave à laquelle l'Europe ait été confrontée depuis plusieurs décennies, est derrière nous, une stabilité renouvelée est une première étape obligatoire vers la croissance économique, laquelle est elle-même une condition préalable à l'amélioration de la situation de l'emploi, à la création de nouveaux emplois et à la prospérité des citoyens de l'UE.

 

L'UEM ET LE CONSEIL EUROPÉEN DE JUIN

Le Président du CESE, Staffan Nilsson, a rappelé les 30 propositions du CESE pour une Europe plus forte, document qui constitue la contribution de la société civile organisée à une réflexion à court et moyen terme pour surmonter la crise et donner un nouvel élan à l'Europe. “Nous avons un rôle économique et social à jouer. Les points de vue et les demandes de la société civile européenne doivent être pris en compte au niveau du Conseil européen. Mobilisons-nous pour une Europe plus forte et utilisons plus efficacement un budget européen conséquent pour créer une croissance et des emplois durables", a déclaré M. Nilsson, qui a favorablement accueilli la demande de M. Van Rompuy visant l'élaboration par le CESE, d'ici le Conseil européen de juin, d'un avis sur les mesures qui permettraient d'accélérer la reprise économique et la création d'emplois.

Les présidents des trois groupes du CESE (employeurs, travailleurs et activités diverses) ont unanimement rappelé l'obligation pressante pour les gouvernements nationaux de prendre des décisions responsables à l'égard également des institutions européennes, afin que celles-ci nouent un véritable dialogue avec les citoyens européens, qui ont l'impression que leurs besoins et leurs demandes ne sont pas suffisamment pris en compte, et qui malgré des statistiques encourageantes, ne perçoivent pas d'amélioration de la situation. Ils ont également plaidé pour que le Conseil européen voie plus loin que la croissance et la stabilité en mettant la solidarité au premier rang de ses préoccupations.

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

Karin Füssl, chef de l'unité "Presse"
Courriel: karin.fussl@eesc.europa.eu
Tél: +32 2 546 8722

Multimédia

EU Feeds

Dernières nouvelles des autres Institutions Européennes

 

Plus d'info sur le site Europa.