LES PRÉSIDENTS DE LA BEI ET DU CESE PLAIDENT EN FAVEUR D'UNE ACCÉLÉRATION DES INVESTISSEMENTS DANS L'UE

19 Dec 2012
Réf.: 082 2012

MM. Werner Hoyer, président de la Banque européenne d'investissement (BEI) et Staffan Nilsson, Président du Comité économique et social européen (CESE), se sont rencontrés à Luxembourg le 19 décembre.

Ils ont appelé à une accélération des investissements dans l'UE afin de faciliter les changements structurels, de placer l'économie de l'UE sur la voie d'un développement intelligent, durable et inclusif et de renforcer la compétitivité de l'UE, comme le prévoit la stratégie Europe 2020. Dans un contexte de crise et de fortes restrictions budgétaires combinées au désendettement du secteur privé, l'investissement à long terme peut stimuler considérablement la croissance. Des niveaux jamais atteints d'investissement sont nécessaires dans des secteurs tels que les infrastructures, les PME, l'innovation et les compétences, l'énergie, sans oublier les efforts à consentir pour faire face au changement climatique.

Le CESE soutient fermement les actions entreprises par la BEI, qui mettent en place des financements à long terme pour des investissements dans l'économie réelle et dans des projets portant sur des secteurs clés, qui contribuent à créer une Union européenne (UE) génératrice d'emplois, compétitive, inclusive et durable.

Grâce à ses produits sur mesure, la BEI peut répondre aux besoins de secteurs spécifiques, contribuer à tirer le meilleur parti des ressources existantes et attirer des financements supplémentaires du secteur privé provenant du marché des capitaux, ce qui revêt une importance fondamentale compte tenu des restrictions des budgets nationaux. MM. Werner Hoyer et Staffan Nilsson militent dès lors en faveur d'un budget européen conséquent pour la période 2014-2020.

M. Staffan Nilsson s'est félicité de l'accent mis sur les projets ayant un impact décisif en termes de croissance, d'emploi, de cohésion économique et d'actions pour la défense du climat. Le CESE a également appelé à un "plan européen pour la croissance" ("new deal"), qui serait axé sur de grands projets ciblés impliquant certains secteurs-clés, capables de relancer l'économie de l'UE dans un délai relativement court.

Tant la BEI que le CESE ont convenu de la nécessité de renforcer les relations de la BEI avec la société civile: en effet, celle-ci, et notamment les groupes d'entreprises, contribue utilement à la recherche des modalités de développement des PME, eu égard à sa compréhension des problèmes, besoins et attentes des réalités locales. La BEI accueillerait dès lors favorablement le renforcement des liens avec le CESE dans les domaines d'intérêt commun.

Multimédia

Fil RSS Afficher tout

EU Feeds

Dernières nouvelles des autres Institutions Européennes

 

Read more on the Europa website.