Bandeaux de page d'accueil

Henri Malosse, Président du CESEBlog du Président Tweets du Président Elections européennes 22-25 mai 2014 - Agir. Réagir. Accomplir.

Your Europe Your Say 2014 L'enjeu c'est l'Europe, c'est vous !   Logo of CESlink - Online cooperation between Economic and Social Councils Présidence grecque du Conseil de l'Union européenne 2014EMAS Registre des documents
ISO 14001 certified - Vinçotte Valid XHTML 1.0 Transitional

Mettre en œuvre la feuille de route énergie 2050 de l'UE: à quel coût et à quel rythme?

Conférence - EESC, Rue Belliard 99 - 1040 Brussels, Belgique

Dans le prolongement de ses activités sur la communauté européenne de l'énergie (CEE), le CESE poursuit ses efforts en faveur d'une européanisation accrue de la politique énergétique. La décarbonisation massive rendue nécessaire d'ici 2050 (réduction de 80% à 95% des émissions de CO2 d'ici 2050 approuvée par le Conseil européen en octobre 2009) a incité la Commission européenne à adopter à la fin de l'année 2011 une feuille de route énergie 2050 pour l'UE. Il est très improbable que les États membres de l'UE s'accordent sur l'un des sept scénarios proposés dans la feuille de route dans la mesure où le bouquet énergétique relève de la souveraineté nationale.

 

Toutefois, trois objectifs seront des moteurs essentiels de la transition:

  • un effort accru en matière d'efficacité énergétique (économies d'énergie) et de gestion de la demande d'énergie;
  • une part nettement élevée d'énergie renouvelable dans le système énergétique de l'UE;
  • des réseaux plus performants et plus intelligents.

Ces objectifs sont considérés comme les plus réalistes parmi les différents scénarios et comme ceux qui ont le plus de chances d'être approuvés par les États membres de l'UE. Ils constituent ce que l'on appelle l'option "sans regret". Pour la concrétiser, le coût, le financement et les prix seront déterminants. Cela étant, la réussite de la transition ne dépendra pas uniquement des moyens financiers: le temps jouera un rôle fondamental dans cette dynamique, sachant que 2050 apparaît comme une date ambitieuse pour y parvenir.

 

À l'occasion de cette conférence, le CESE entend examiner à la fois le coût et le rythme de la mise en en œuvre de l'option "sans regret". Pour ce faire, il réunira des représentants d'organisations de la société civile, des autorités nationales, de l'industrie, des institutions de l'UE et d'autres parties prenantes afin de réfléchir la réalisation rapide et au financement des trois mesures fondamentales qui forment l'option "sans regret".

 

Pour vous inscrire à la conférence veuillez contacter: transitioncost@eesc.europa.eu