Politique économique de la zone euro (2017)

22 Feb 2017
Adopté Références: ECO/423 EESC-2016-05954-00-01-ac-tra Referral - Rapporteur: Javier DOZ ORRIT (Travailleurs - GR II / Espagne) Co-rapporteur: Petr ZAHRADNIK (Employeurs - GR I / République tchèque) Session plénière: 523 - 22 Feb 2017 - 23 Feb 2017 JO C 173 of 31.05.2017, p. 33
Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL concernant la politique économique de la zone euro

Avis du CESE: Politique économique de la zone euro (2017)

Points clés:

 

  • Le CESE réserve un accueil favorable à la recommandation présentée par la Commission européenne en vue d’adopter une orientation positive de la politique budgétaire dans la zone euro, qui se conforme également aux objectifs de viabilité budgétaire à long terme.
  • Le CESE encourage la Commission européenne à permettre une augmentation substantielle des niveaux d’investissement public, étant entendu qu’il convient, dans certaines conditions précises, d’exclure ledit investissement public du calcul des objectifs prévus par le pacte de stabilité et de croissance en matière de déficits.
  • Le CESE se félicite que l’accent soit mis sur la mise à profit du plan d’investissement existant, qui devrait garantir que les fonds soient affectés au bénéfice des États dans lesquels le recul de l’investissement a été particulièrement fort.
  • Le CESE se félicite que la Commission européenne plaide pour un ajustement symétrique, partagé aussi bien par les États membres qui subissent des déficits que par ceux qui affichent des excédents.
  • L’augmentation de la productivité doit constituer un objectif prioritaire des réformes structurelles. Ces dernières doivent garantir la répartition équitable des gains de productivité afin d’affermir la demande et d’améliorer la situation de l’offre.
  • Il est d’une importance capitale de renforcer et de promouvoir le dialogue social et le dialogue avec la société civile, au niveau tant des États membres que de la zone euro, pour s’accorder sur les politiques nécessaires à la reprise de l’économie et à sa viabilité à long terme, et pour en réussir la mise en œuvre.
  • Des mesures efficaces contre le blanchiment de capitaux, les infractions fiscales, le recours aux paradis fiscaux et la concurrence fiscale déloyale entre États membres contribueront, elles aussi, à réaliser les objectifs du pacte de stabilité et de croissance.
  • Le CESE est favorable à la création d’un système commun d’assurance des dépôts et demande d’accélérer la mise en place d’un dispositif de soutien (backstop) commun pour le Fonds de résolution unique de l’union bancaire.