Bandeaux de page d'accueil

Henri Malosse, Président du CESEBlog du Président Tweets du Président Elections européennes 22-25 mai 2014 - Agir. Réagir. Accomplir.

Your Europe Your Say 2014 L'enjeu c'est l'Europe, c'est vous !   Logo of CESlink - Online cooperation between Economic and Social Councils Présidence grecque du Conseil de l'Union européenne 2014EMAS Registre des documents
ISO 14001 certified - Vinçotte Valid XHTML 1.0 Transitional

Réexamen du budget de l'UE

16 Jun 2011
Adopté Références: CESE 993/2011 - ECO/290 Referral - COM (2010) 700 final Rapporteur: Henri MALOSSE (Employeurs - GR I / France) Co-rapporteur: Gérard DANTIN (Travailleurs - GR II / France) Session plénière: 472 - 15 Jun 2011 - 16 Jun 2011 (Synthèse session plénière) JO 2011/C 248/13

AVIS du Comité économique et social européen sur la "Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen, au Comité des régions et aux Parlements nationaux: Le réexamen du budget de l'UE" COM(2010) 700 final

Points clés

De l'avis du CESE

  • le concept de "juste retour" doit être écarté car il est contraire aux valeurs de solidarité et de bénéfice mutuel de l'intégration européenne. Il importe au contraire d'appliquer la subsidiarité
  • le CESE félicite la Commission européenne de proposer d'en revenir au principe des ressources propres qui peuvent être établies ex nihilo ou se substituer à des taxes nationales
  • le budget européen doit être renforcé et avoir un effet de levier. Le CESE préconise une complémentarité entre budgets nationaux et européen ce qui permettrait de faire des économies d'échelle
  • le recours aux prêts de la BEI, aux partenariats public/privé ainsi qu'à la création d'euro-obligations pour les investissements doit être plus systématique
  • le seul moyen pour réussir le pari d'un budget ambitieux est de gagner la bataille de l'opinion publique
  • il y a lieu d'effectuer  et de publier  des études  sur le coût de la non-Europe mettant en lumière les doubles emplois dans les budgets nationaux.