Employabilité des jeunes – Mise en adéquation de la formation avec les besoins des industries en période d'austérité

30 Apr 2014
Adopté Références: CCMI/118 EESC-2013-5662 Avis d'initiative Rapporteur: Mr Fornea (Travailleurs - GR II / Roumanie) Co-rapporteur: Mr Grimaldi (Activités diverses - GR III / Italie)

Employabilité des jeunes – Mise en adéquation de la formation avec les besoins des industries en période d'austérité

Conférence sur l'employabilité des jeunes

 

Comme le CESE l'a souligné, une véritable stratégie de croissance aux niveaux européen et national est nécessaire afin de soutenir la création d'emplois plus nombreux et plus stables pour les jeunes. Le CESE estime que les États membres devraient déployer tous les efforts nécessaires afin de veiller à ce que l'Initiative pour l'emploi des jeunes (IEJ) et la Garantie pour la jeunesse (GJ) soient pleinement opérationnelles dans les meilleurs délais. Le CESE recommande avec force que les plans d'action concrets déjà adoptés par les États membres en vue de juguler le chômage des jeunes et de stimuler leur employabilité soient soumis à une évaluation régulière, à laquelle serait associée la société civile. Les États membres devraient prévoir et mettre en place les outils et les conditions qui aideront les personnes à mettre à jour, améliorer et évaluer leur niveau d'employabilité. L'établissement d'un partenariat renforcé entre les entreprises et les institutions d'enseignement est hautement recommandé. Il conviendrait que les États membres prennent des mesures en vue d'encourager les universités et les centres de recherche et développement qui proposent des cycles d'études en phase avec les besoins du marché mondialisé. Des conditions de travail, des salaires et des retraites décents sont nécessaires pour faire de l'enseignement un choix de carrière séduisant. Le CESE se félicite du lancement du programme Erasmus+ et salue l'accord sur la reconnaissance des qualifications professionnelles. Le CESE salue l'accord concernant le cadre d'action sur l'emploi des jeunes auquel les partenaires sociaux sont parvenus en juin 2013. Il importe de continuer à élaborer des mesures concrètes au niveau national et local afin de fournir un apprentissage tout au long de la vie qui soit accessible à tous.

Le CESE recommande que les États membres augmentent les fonds alloués à l'éducation de qualité, lesquels ne devraient pas être considérés comme une dépense mais bien comme un investissement essentiel pour vaincre la crise et bâtir un avenir meilleur pour tous. Le CESE recommande avec force que la Commission européenne organise une "Journée européenne de l'éducation et de la formation" en 2015. Le Comité est d'avis que les industries et les entreprises devraient mettre en œuvre leurs politiques de communication de manière à rendre le secteur industriel plus attrayant. L'ensemble des initiatives adoptées en vue d'améliorer l'employabilité des jeunes devraient être adéquatement financées, par le FSE et d'autres Fonds structurels.